Ma passion pour la peinture a transformé ma réalité. Les espaces, la rue et les situations deviennent marqués par l’Histoire de l’Art .Mes amis peintres et leurs problématiques ainsi que les miennes maintenant, m’imposent des hallucinations, des projections qui m’obligent à la restitution.

Celle-ci débute par des prises de vue, flashs visuels qui se multiplient toujours de plus en plus. Une accumulation photographique en découle. Puis le cheminement à travers mes fichiers photographiques  me permet de redécouvrir, traiter ou non, les ombres, traces et illusions, approchés alors, et oubliés . 

L’examen méthodique de chaque photographie permet à nouveau l’invention, le hasard et l’application de préceptes issus de la peinture, m’autorisant alors, de révéler, de donner du sens et d’exalter ces images. Une seconde rencontre  …

Tel un fossile, l’image figée dans des couches d’histoires, d’oubli et de désirs, resurgit, métissée des techniques actuelles: gravure numérique, neiges cathodiques, pastel digital…

C’est ainsi que petit à petit,  mon travail photographique et celui engagé depuis plus de trente ans dans la peinture, se croisent, s’alimentent entre eux.

La pratique de la peinture et la mise au point d’une technique associant, pigments, vernis et minéraux, me donne la possibilité de multiplier les tentatives et égarements. Une matière cohérente et originale s’en trouve générée résultat de la multiplication des couches. Les sédiments s’organisent en strates, mimant le processus de concrétion des stalactites…Mille feuilles sémantiques.

Au gré de mes exigences, les couches, les actes picturaux et recouvrements s’empilent, créant un limon, mat et rayonnant,  un support fertile qui rend possible. L’espoir naît, à la fois profond et naïf. La quête est celle de l’image nouvelle: avènement et conséquence d’une peinture empirique, exigeante et nourrie du discernement .

La décomposition des processus créatifs et leurs mariages, activent un présent fait de décalcomanies additionnées.

C’est qu’à convoquer l’alchimie, sont alors mis à jour prémonitions et stigmates de l’Histoire de l’Art, révélateurs de mon époque et de mes cicatrices.

 

 

Expositions personnelles sélection:

2006 ” Rêves…” Galerie Cour Carrée, Paris

– 2002 ” Happy Moon ” Galerie Cour Carrée, Paris

– 2003 ” Evaporations ” Galerie Akié Aricchi, Paris

-1999 Galerie Lillebonne, Nancy

-1998 Galerie Cour Carrée, Nancy

-1993 ” Couché-Debout ”  Centre d’Art, Blénod les PAM

-1992,1995 Galerie Cour Carrée, Metz

 

Expositions collectives sélection:

-2005 “Substances 2” Berlin

-2004 “Substances”  Arsenal Metz,